UA-37637260-1

La révolution médiatique

Et si la marque devenait un média…

Tags: , , , ,

01-10-Media-marqueConfrontées à la déstructuration du principe même de grille de programmes et à la simplification des accès aux canaux de diffusion, les marques sortent peu à peu des seuls espaces publicitaires dans lesquels elles étaient cantonnées. L’avènement du numérique et d’Internet a permis de s’affranchir des dernières contraintes liées notamment aux infrastructures parfois lourdes de production et d’émission de contenus. Aujourd’hui, plateformes de diffusion et systèmes de gestion des contenus ont simplifié l’accès des marques aux médias et leur donnent la clé des ondes. Leur permettant, par la même occasion, d’utiliser les médias pour communiquer par du contenu et non plus par des slogans publicitaires. Fixant parfois une frontière de plus en plus ténue entre les contenus informatifs et publicitaires. Les enjeux sont, bien sûr, pour la marque, une meilleure maîtrise de son discours mais aussi un saut créatif non négligeable. Car devenir un média veut aussi dire rivaliser avec les grandes majors du secteur et donc faire la différence sans nécessairement avoir les mêmes moyens financiers qu’un groupe de presse ou d’audiovisuel.

La marque, producteur de contenus

L’émergence de la presse consumer amorça, à sa façon, la démarche dans les années 90. Le publirédactionnel a pris la suite dans la presse traditionnelle. L’arrivée des médias on-line a définitivement propulsé la marque comme producteur de contenus. Dans le courant de l’année 2010, Renault a lancé sa propre chaîne de télévision, Renault TV, accessible à la fois sur Canal Satellite et directement sur le Net. Au programme : une diffusion en direct, des contenus rubriqués, des essais de matériel, mais aussi du sport ou des portraits, des voyages. Bref, des contenus « pour chacun et une passion à partager avec tous dans le but de renforcer l’expérience du client vis-à-vis de la marque », précise le constructeur. Dans la même logique, mais sur un autre support, Toyota a lancé en 2011 son application de webradio, téléchargeable sur l’ensemble du parc des smartphones et proposant une large programmation musicale en même temps qu’une revue de presse et des actualités de la marque. C’est également le cas de la marque de sacs de voyage Louis Vuitton, qui nous invite à l’évasion au travers de ses city-guides proposant des adresses triées sur le volet et sa vision du luxe dans les plus grandes capitales du monde.

Le Brand content, nouvel eldorado

De multiples expériences sont menées dans ce domaine et le nombre de marques briguant aujourd’hui le territoire des contenus et installant leur propre média ne cesse d’augmenter. L’enjeu, au travers de ces supports spécifiques, est de parvenir à installer la marque dans un univers spécifique et de créer une relation privilégiée avec ses clients, ses prospects ou ses collaborateurs. « Les marques doivent d’abord faire vivre de grandes expériences aux consommateurs à travers des contenus culturels, divertissants, utiles et pratiques, informatifs, nous dit Daniel Bô, co-auteur du livre Brand content, comment les marques se transforment en médias, chez Dunod. Leur présence au sein de ces contenus doit être légitime et bien intégrée. Selon les cas, il pourra y avoir une présence discrète ou une présence forte avec du placement de produit. La seule règle c’est que le rôle joué par la marque au sein du contenu soit adéquat. »

La marque occupe sa place sur le web

Avec l’ouverture en 2012 par l’Icann de la liste des noms de domaines aux noms de marques, il faudra désormais s’habituer à voir fleurir des .apple ou .ibm sur Internet. Même si le ticket d’entrée est aujourd’hui estimé à 185 000 dollars (ce qui risque de limiter les candidats), c’est un nouveau pas dans la démarche d’incarnation des marques en tant que médias sur Internet.

Tags: , , , ,


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

LA REVOLUTION DES CONTENUS

la révolution des contenus le livre dont sont issus les contenus de ce site
> En savoir +

Ca se passe sur Twitter

Suivre sur les réseaux sociaux