UA-37637260-1

Révolution médiatique : ce qu’il faut retenir…

Partagés entre la multiplication des supports et celle des sources de contenus, l’univers des médias se réinvente donc au fur et à mesure que de nouveaux outils apparaissent. Obligeant par là même les médias traditionnels à trouver de nouveaux modèles pour tenter de se raccrocher et de séduire les nouvelles générations, habituées à s’engager pour une marque aussi rapidement qu’elles peuvent demain la délaisser pour autre chose. Cette « volatilité » des usages et des habitudes, imposée par l’arrivée de la Génération Y et des Digital Natives et bientôt par la Génération M (pour Mobile) est un véritable challenge que le monde des médias se doit de relever.

Une redistribution des rôles médiatiques

Toutefois, on le sait maintenant, un média n’a jamais contribué à en chasser un autre. Tout au plus il le complète. C’est donc sans doute sur le terrain de l’utilité que la redistribution du rôle de chaque média se déroulera. Une étude sur les tendances de consommation des médias par les Français menée par l’Express et Infolab en 2011 définit quatre types d’attentes : le besoin d’information, celui de connaissance, de divertissement et, fait nouveau, d’échange avec le monde extérieur. Partant de ce constat, il y a fort à parier que c’est sur l’axe de la temporalité que se positionnera chacun, Internet et les mobiles préemptant le terrain de l’immédiateté et de l’alerte alors que la presse magazine ou le livre occuperont le créneau du temps long et de la réflexion. La télévision et le cinéma se cantonneraient plus particulièrement au champ de la distraction et du jeu (ce que l’évolution du paysage audiovisuel semble confirmer) alors que la presse quotidienne se positionnerait à l’intersection de toutes ces tendances, sans réellement parvenir à revendiquer formellement un terrain de prédilection. C’est sans doute une des raisons de la crise qui la secoue aujourd’hui.

L’avenir appartient aux plus agiles

La révolution des médias est donc engagée et la mise en place des nouveaux modèles laissera fatalement certains acteurs sur le carreau en même temps qu’elle verra apparaître de nouveaux challengers. Reste à savoir qui sera suffisamment agile pour défricher les nouveaux territoires.


Autres sujets

LA REVOLUTION DES CONTENUS

la révolution des contenus le livre dont sont issus les contenus de ce site
> En savoir +

Ca se passe sur Twitter

Suivre sur les réseaux sociaux