Étiquette : 2.0

De l’ère de l’information vers celle de la conversation

Au fur et à mesure de l’enrichissement de ses contenus, à partir des années 90, par les centres de recherche universitaires, les entreprises, les enseignes commerciales ou les titres de presse, le Web s’est rapidement imposé comme le nouveau média de la demande, supplantant en cela certains supports papier spécifiques comme le dictionnaire, l’encyclopédie ou l’annuaire. Le Web a annoncé, très tôt, la prise de pouvoir de l’internaute en tant qu’acteur de sa propre information. Même limité, le citoyen connecté a pris l’habitude, à cette époque, de choisir son contenu et de ne plus se soumettre à une grille de programmes ou à une ligne éditoriale imposée. Tout cela se faisait alors sans aucune intention préalable, ni de la part de l’internaute ni encore moins de la part des éditeurs. La logique était essentiellement construite autour d’une mise à disposition de contenus, d’un côté, et une préemption de ce même contenu, de l’autre côté.