Catégorie : La révolution médiatique

Et si la marque devenait un média…

Confrontées à la déstructuration du principe même de grille de programmes et à la simplification des accès aux canaux de diffusion, les marques sortent peu à peu des seuls espaces publicitaires dans lesquels elles étaient cantonnées. L’avènement du numérique et d’Internet a permis de s’affranchir des dernières contraintes liées notamment aux infrastructures parfois lourdes de production et d’émission de contenus. Aujourd’hui, plateformes de diffusion et systèmes de gestion des contenus ont simplifié l’accès des marques aux médias et leur donnent la clé des ondes.

Quand le média devient une marque

Les médias prennent peu à peu conscience que leur finalité réside moins dans la production de contenus pour un support que dans leur capacité à fédérer une audience autour d’un univers attractif. L’émergence de la notion de marque appliquée aux médias fait naturellement son apparition, porteuse de valeurs et garante d’une promesse pour l’utilisateur et susceptible d’inspirer la préférence.

Du média support au média global

Jusqu’à l’émergence des médias numériques, il était de coutume de considérer le média et le support comme deux représentations analogues. Télévision et programme télé, magazine et article de presse, cinéma et film allaient de pair et étaient souvent qualifiés l’un comme l’autre de médias. À l’heure de la multiplication des supports et de la distillation d’un contenu unique dans plusieurs canaux de diffusion, le modèle tend à changer et la notion même de média suit cette évolution.

Le transmédia, un mode de narration global ?

S’il est indéniable que l’évolution des médias a conduit les contenus à se combiner et à s’adapter à chacun des nouveaux supports, ils ont surtout eu pour vocation à couvrir un maximum de médias pour multiplier les opportunités de contact et de rendez-vous avec leur auditoire : retrouver son émission favorite sur sa télé comme sur son smartphone ou consulter un article sur un quotidien comme sur une ardoise numérique de manière « homothétique ». L’expérience est alors sensiblement la même. La notion de transmédia consiste à développer une histoire sur de multiples supports médiatiques, l’addition de chaque contenu spécifique contribuant à un ensemble.

Média, multimédia, cross-média ou richmédia ?

La technologie informatique a entraîné de manière sous-jacente la notion d’hypermédia, fondamentale dans l’émergence des médias numériques. Elle porte en elle une nouvelle dimension suggérant la transcendance de ces nouveaux médias sur ce qu’il est coutume d’appeler les traditionnels. Ils…

Les enjeux de l’éditorialisation

La prolifération de ces contenus de masse pose désormais la question de l’organisation de cette matière première. Jusqu’à présent, le monde des médias se caractérisait par sa capacité à ordonner un contenu, à l’intégrer dans une ligne éditoriale, une grille…

Médias vs contenus : je t’aime moi non plus

Internet en général et les moteurs de recherche en particulier ont longtemps été considérés comme des relais efficaces (et incontournables) d’audience pour les acteurs médiatiques. Beaucoup de médias, en première ligne desquels se situe la presse, ont dès l’origine diffusé…

Vers la fin des médias ?

La démultiplication des canaux de diffusion conduit à une situation pour le moins paradoxale : ce foisonnement de médias présente-t-il un risque indéniable pour la pérennité des médias ?